Dates du CormoRock

Vendredi 22 octobre

Mouche Miel

De: St-Imier (CH/BE)
Genre: Math-metal-miel

La soirée métal du vendredi débutera avec le duo local Mouche Miel. Mouche-Miel, c’est des riffs crades, des feintes rythmiques, des harmonies dissonantes et des grooves à s’en casser la nuque.
Appelez ça comme vous voudrez: math-metal-miel, stoner-vitaminé, funkydjent, démerder-en-bas-l’talus-core …

Mouche Miel

Thrashing Heads

De: Tavannes (CH/BE)
Genre: Death/Thrash metal

La soirée se poursuivra avec les légendaires Thrashing Heads. Thrashing Heads est un groupe de death thrash metal originaire de suisse romande, plus précisément du Jura bernois. Fondé en 1997 par quatre amis, le groupe est toujours composé du même quatuor de base et a axé son style sur un mélange des influences de ses membres : Sepultura, Metallica, Slayer, Pantera, Machine Head, Kataklysm, Amon Amarth, In Flames...
Le style de Thrashing Heads peut être qualifié de "death thrash". Thrashing Heads ne fait pas dans la dentelle et se contente d'exécuter des rythmes carrés mais efficaces. Une seule guitare, mais un maximum de puissance. Une voix gutturale ou hurlante à souhait. Une batterie marteau-pilon et une basse grondante donnent à cette formation une allure de tronçonneuse découpant méthodiquement la matière jetée en pâture : son public. Les thèmes abordés dans les chansons sont éclectiques et concernent, entre autres, des coups de gueule personnels des membres du groupe qui ont donné lieu à des titres comme "fashion sucks", "noise storm", "religion". D'autres domaines sont également abordés, plus sophistiqués et personnels, dans : "soulmaster", "warlord", "I" ou encore le dernier enregistrement professionnel du groupe, « born in drugs ». Un troisième volet concernerait plutôt la période sombre du groupe, surtout dans ses débuts : "Armaggeddon", "March of the Vampire".
Le groupe se plaît à répéter ensemble comme moyen de se défouler soi-même et à jouer en concert pour tenter de faire passer de bons instants de secouage de têtes aux personnes présentes. Le groupe a sorti un CD 5 titres en 2010 (« 13 ») et a vécu sa consécration le 30 avril 2013 en ayant l'insigne honneur d'ouvrir pour Sepultura à Montbéliard.

Thrashing Heads

AOTB

De: Delémont (CH/JU)
Genre: Deathcore/Djent

AOTB est un groupe suisse se situant à la frontière du djent et du deathcore, parsemée d'inspirations de divers autres styles. Le groupe, composé de 5 membres déterminés, propose des morceaux alliant technicité, groove et puissance. Ainsi, tout est réuni pour faire ressortir l'esprit bestial de chacun.

AOTB

Almøst Human

De: Yverdon-les-Bains (VD)
Genre: C'est du metal.

En tête d’affiche du vendredi, les vaudois d'Almøst Human. Né une première fois dans les années 90 sous l'impulsion d'Olivier Perdrizat (guitare et composition) et de Rosario Fullone (batterie), Almøst Human s'est éteint doucement quelques années plus tard avant de connaître, en 2008, une spectaculaire résurrection lorsque Jan Peyer (basse) rejoint le groupe. Ce line-up séminal est bientôt complété par un second guitariste en la personne de Chris Matthey, dont les talents de producteur ont contribué à forger un son à la fois puissant et subtil, et par le chanteur Ben Plüss, qui prête sa fougue et son timbre unique à un répertoire fouaillant les tréfonds de l'âme et de la chair.
La musique d'Almøst Human oscille entre introspection et crise de rage, dureté et apaisement. Se jouant des clichés traditionnellement associés au metal (symbolique occulte, sang), elle nous interroge sur notrenature d'êtres humains et sur la place que nous occupons – ou souhaiterions occuper – au sein du règneanimal. Associant la technicité propre au metal extrême à l'énergie du rock, Almøst Human garde toujours en point de mire la mélodie et l'émotion, au sens le plus large du terme.

Entièrement autoproduit, si l'on excepte le mastering réalisé à Stockholm (Suède) par le studio Cutting Room, le premier EP (Ø) d'Almøst Human est une claque musicale qui ne saurait laisser indifférents les amateurs de metal moderne et inventif. Un accent particulier a ainsi été mis sur les atmosphères, les effets de guitares. Le tout a bénéficié d'une production et d'un mixage de qualité grâce au travail réalisé par Chris et Olivier aux Royal Studios de Lausanne.
En automne 2012, pour sa première sortie hors des frontières helvétiques, le groupe s'est envolé pour le Népal afin de participer à la 3ème édition du Silence Festival. Il y a bénéficié au passage, de l'expérience de groupes confirmés tels que Textures (Pays-Bas) ou Freak Kitchen (Suède).
Almøst Human a ensuite collaboré, fin 2014, avec les célèbres humoristes de 120 secondes, Vincent Kucholl et Vincent Veillon, composant, enregistrant et mixant la musique du plus valaisan des groupes parodiques de Métaaaaal : Black Lion Genocide. Avec ces mêmes artistes, le groupe a joué en 2015 sur la grande scène du Paléo Festival (Suisse) devant environ 40 000 fans.

En septembre 2017, Almøst Human a remis en route la machine à concerts lors de la première édition de l'Abyss Festival en Suisse avec Pro-Pain en tête d'affiche. A l'occasion de ce retour sur scène, la famille des humanimals s'est étoffée avec l'arrivée de Gilles Bonzon (Seepak, Abstract Reason, Buried Skies) à la guitare, Chris Matthey restant présent aux commandes de la production sonore du groupe.
Un premier album autoproduit (XS2XTC), fort de quatorze titres, est en cours de finalisation aux Royal Studios sous la houlette de Chris et Olivier. Quand au thème central qui sous-tend les thèmes abordés dans cet album, la question suivante est posée: Que voyons-nous? La réalité ou l'idée que nous nous en faisons? Les membres d'Almøst Human ne rêvent plus que d'une chose: défendre leur répertoire en live. Ce sera l'aboutissement de plusieurs années de travail intensif, qui placera à n'en pas douter le groupe parmi les valeurs sûres du metal helvétique.

Almøst Human